Jabadao Jobig

6.00

Job Le Lay était un bon garçon. Il fut un bon père. Et un conteur hors pair. Il a légué ses histoire à sa petite fille, Jo. Elle souhaite maintenant que ses lecteurs en profitent. Job a vécu toute sa vie autour du pays de Locquirec. Ses amis étaient fiers

97 en stock

UGS : 978-2-86824-250-1 Catégories : , Product ID: 1466

Description

Job Le Lay était un bon garçon. Il fut un bon père. Et un conteur hors pair. Il a légué ses histoire à sa petite fille, Jo. Elle souhaite maintenant que ses lecteurs en profitent. Job a vécu toute sa vie autour du pays de Locquirec. Ses amis étaient fiers d’être mis en scène à ses côtés, le long des sentiers sablonneux de ces contrées. Savez-vous que le grand-père du grand-père du père de Job, trisaïeul de Jo, a appris à nager à cause deskorrigans qui peuplent l’étang derrière le Poul Drein ? Si vous ne voulez pas le croire, ouvrez le livre de Jo et contez.

L’AUTEURE – Jo Le Lay est institutrice, professeur des écoles dirait-on plutôt aujourd’hui, depuis plus de 30 ans. Cycle trois. Elle a enseigné l’art de l’écriture à ses élèves. Elle était aussi relectrice pour un ami écrivain qu’elle avait mis au défi de publier ses romans sf. Elle a toujours écrit. Mais elle a surtout développé des petites histoires autour de son grand-père maternel, locquirécois d’origine, qu’elle aimait beaucoup. C’est lui qu’elle met dans ses histoires. Il ne lui en a raconté qu’une. Sa maman une seconde. Tout est parti de là. Son personnage, comme tout héros de conte, est tantôt enfant, tantôt jeune homme, tantôt adulte, au gré de ses idées. Elle écrit « à l’ancienne » avec parfois des tournures avec « bretonnisme » car parfois, quand il ne voulait pas qu’elle le comprenne, son grand père lui parlait en breton ! Mais elle termine toujours ses histoires par une petite morale. http://jolelay29.canalblog.com/

LE TRADUCTEUR – Hervé Lossec semblait tout désigné, lui le bretonnant de langue maternelle, pour analyser avec humour l’emploi local du français et du breton qu’il manie avec dextérité. Car c’est désormais surtout pour avoir écrit Les bretonnismes (Skol Vreizh, 2010) qu’il est connu ! Son nom apparaît aussi régulièrement dans des revues culturelles de langue française (Amzer, Hopala !, ArMen…), sans oublier le Ouest-France où il alimentait une rubrique réservée aux bretonnismes. http://lesbretonnismes.canalblog.com/

2015, Collection Priz ar Yaouankiz 2016, 38 p., format 110×180 mm

Informations complémentaires

Poids 0.0470 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Jabadao Jobig”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *